Les chiens en chiffres

Le meilleur ami des Français 

D'après une enquête FACCO/SOFRES effectuée sur l'année 2005, il y aurait 8,51 millions de chiens en France.

Selon cette même enquête, 94,3% des personnes ayant partagé une partie de leur vie avec un chien témoignent à quel point elles ont apprécié cette expérience.

81% des maîtres actuels ont grandi avec un chien avant d'en acheter ou d'en adopter un à l'âge adulte.

Les foyers avec enfants représentent près de 30% des possesseurs de chien.

Les accidents par morsures

Le CDIA (Centre de Documentation et d'Information de l'Assurance) situe le nombre de morsures déclarées en France aux environs de 500 000 par an, dont 60 000  nécessitent une hospitalisation. Sachant que le nombre des morsures non déclarées est estimé à un volume équivalent, le nombre annuel total de morsures de chiens en France peut être estimé aux alentours d'1 million.

Ce chiffre semble élevé. Mais si on le ramène au nombre de représentants de la race canine en France, on s'aperçoit que seul 5 à 10% de la population canine totale est concernée (un même chien pouvant être responsable de plusieurs morsures sur différentes personnes). Bien que cette part de risque ne doive pas être occultée (la politique de l'autruche n'a jamais fait évoluer favorablement la moindre situation), il est important de garder à l'esprit que 90% à 95% des chiens vivent en bonne intelligence avec leur environnement et n'ont jamais mordu d'être humain, même superficiellement.

La plupart des gens redoutent la morsure des chiens qu'ils ne connaissent pas. Bien qu'il n'existe aucune statistique précise sur le sujet car elles concernent essentiellement des morsures non déclarées, les enquêtes et observations de terrain démontrent que 50% à 80% des morsures sont causées par un chien familier de la victime (chien de la famille, des voisins, d'amis etc.).

Contrairement aux idées reçues liées à leur surmédiatisation, les chiens de type molossoïde ne sont pas les plus gros 'mordeurs' en terme de chiffres. Des races comme le labrador retriever, le berger allemand ou le yorkshire sont, à l'inverse, parmi les races les plus représentées en terme d'accidentologie canine. Cela ne signifie d'ailleurs nullement qu'elles sont plus dangereuses que les autres, mais simplement qu'elles sont plus répandues : c'est un peu comme le loto, plus vous jouez de numéros, plus vous avez de chances de tirer le gros lot ! Notons de plus que les morsures de chiens de très petite taille, qui causent de fait souvent (mais pas toujours!) moins de dégâts que les autres, n'aboutissent que très rarement à une déclaration auprès d'une compagnie d'assurance ou des services de police et échappent donc aux statistiques. Cette réalité amène au constat qu'il est illusoire et inefficace de vouloir classifier les chiens par 'races dangereuses' ou 'non dangereuses'. Le principe d'un Certificat de Capacité pour les propriétaires, comme il en existe pour les professionnels du chien, semble être plus aproprié.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site