Les médecines naturelles

 Les médecines naturelles, dites encore holistiques (du grec 'holos', entier) présentent la particularité de ne pas s'attacher à soigner le ou les symptômes mais l'individu dans son ensemble. En fait, les médecines naturelles cherchent à remonter à l'origine de la maladie ou du mal-être, qui ne sont que les manifestations d'un déséquilibre intérieur. Les vétérinaires pratiquant les médecines naturelles se font rares. Elles représentent pourtant un intérêt certain en cela qu'elles n'occasionnent aucn effet secondaire à l'animal et permettent parfois la résolution de certains problèmes de santé sur le long terme, là où la médecine traditionnelle, dite allopathie, n'apportera qu'une guérison temporaire. Les médecines naturelles les plus usitées sur le chien sont l'homéopathie, l'acupuncture, l'ostéopathie et la phytothérapie.


L'homéopathie

L'homépathie, qu'est-ce que c'est ?

L'homéopathie repose sur le principe de similitude : certaines molécules minérales, animales et végétales administrées à forte dose à des individus sains font apparaître chez eux des symptômes semblables à ceux de certaines maladies; à l'inverse, lorsqu'elles sont administrées à des doses infinitésimales à des individus malades, ces mêmes molécules font disparaître les symptômes. Il existe aujourd'hui plus de deux milles remèdes homéopathiques, chacun correspondant aux symptômes d'une maladie (allergie, grippe etc.). Leur mode d'administration dépend de l'approche du praticien : uniciste (1 remède répondant à l'ensemble des symptômes), pluraliste (constitution d'un remède adapté à l'individu à partir du mélange dosé de plusieurs remèdes) ou complexiste (administration de plusieurs remèdes différents pour traiter une combinaison de symptômes). En France, les deux premières approches sont les plus répandues. Afin de choisir le ou les remède(s) les plus efficaces, l'homéopathe cherche à cerner avec précision le contexte dans lequel le désordre est survenu : saisonnalité des symptômes? régime alimentaire? mode de vie? Car contrairement à ce que prévoit la médecine vétérinaire traditionnelle, le remède homéopathique s'attaque à l'origine du symptôme et non au symptôme en lui-même : par exemple, traiter un eczéma par un remède anti-allergique ou un anti-inflammatoire local si l'origine réelle du problème est le stress ne présente que peu d'intérêt. D'où l'importance de bien connaître l'individu pour le soigner.

Comment est fabriqué un remède homéopathique ?

Un remède homéopathique se présente sous la forme de granulés de lactose sur lesquels a été déposé une goutte de solution contenant le principe actif. Ce principe actif (plante, venin etc.) a été préalablement macéré dans un mélange d'eau et d'alcool afin d'obtenir ce que l'on nomme une teinture-mère. Cette teinture-mère a ensuite été diluée à 1% et plus dans de l'alcool.

Quel intérêt pour mon chien ?

L'homéopathie offre souvent de très bons résultats sur le long terme dans le cas de troubles récurrents (stress, allergies, épilepsie). En rééquilibrant les forces vitales internes de l'individu, elle stabilise son état général et limite ou supprime durablement les malaises ou maladies qui découlent d'un déséquilibre intérieur.


L'ostéopathie

L'ostéopathie, qu'est-ce que c'est?

L'ostéopathie est la science de la manipulation du squelette à travers le corps. Elle part du principe que chaque maladie ou manifestation externe de malaise (dépression, migraine, douleurs lombaires etc.) a pour cause un déséquilibre interne au niveau du squelette, des muscles, du crâne ou des organes digestifs. L'ostéopathie n'est pas un remède en soi. Son objectif est de dénouer les tensions perceptibles au niveau des articulations afin d'améliorer la circulation sanguine et le fonctionnement des organes et du système nerveux. Ainsi libéré de ses 'noeuds' et blocages, l'organisme offre une meilleure réponse immunitaire et les remèdes éventuellement administrés par ailleurs sont mieux assimilés. Pour arriver à ce résultat, l'ostéopathe cherche les points de tension par palpation, puis opère ensuite des manipulations au niveau des articulations concernées.

Quel intérêt pour mon chien ?

L'ostéopathie est particulièrement intéressante pour le chien de travail ou de sport. A titre préventif, elle permet de dénouer les tensions nerveuses ou musculaires avant qu'elles n'aboutissent à un accident ou une maladie. A titre curatif, elle accélère la guérison ou la recalcification en cas de fracture, entorse ou troubles digestifs liés au stress et à la fatigue.


L'acupuncture

L'acupuncture, qu'est-ce que c'est ?

L'acupuncture fait partie des médecines traditionnelles chinoises. Elle définit l'individu comme un réseau de méridiens à travers lesquels circule l'énergie vitale. Dans cette logique, chaque méridien est rattaché à un organe ou une partie du corps. Chez l'individu en santé, l'énergie circule librement à travers le corps. Ce n'est que lorsque l'énergie vitale est bloquée ou ralentie au niveau d'un méridien que survient la maladie. La technique de l'acupuncteur consiste alors à placer de fines aiguilles (processus indolore) le long des méridiens afin de libérer l'énergie et d'accélérer ainsi la guérison.

Quel intérêt pour mon chien ?

Concrètement, l'acupuncture améliore la circulation sanguine et stimule la production de sécrétions anti-inflammatoires et anti-douleurs, apportant à l'animal un soulagement rapide et sans effets secondaires. Cette médecine est très intéressante pour soulager les douleurs arthrosiques de nos compagnons à quatre pattes ou traiter leurs troubles nerveux.


La phytothérapie

La phytothérapie, qu'est-ce que c'est ?

Du grec phytos, plante, la phytothérapie est basée sur l'étude des propriétés naturelles des plantes. Certaines d'entre elles ont des propriétés lénifiantes ou au contraire stimulantes sur le système digestif, d'autres ont une influence sur le système nerveux ou la santé du derme. Séchées, réduites en poudre et conditionnées sous forme de gélules, ces plantes apportent leurs bienfaits à l'organisme sur un plus ou moins long terme.

Quel intérêt pour mon chien ?

La phytothérapie n'est pas utilisée pour guérir à proprement parler des maladies mais pour soulager des troubles passagers, tels que les troubles du sommeil, la nervosité, la constipation, les ballonements ou les chutes de poils excessives. A titre préventif, la phytothérapie permet de soutenir le chien dans des périodes potentiellement stressantes ou traumatisantes (compétition, déménagement, pension etc.). A titre curatif, elle est surtout proposée pour soulager les phénomènes anxieux, en particulier l'anxiété dite de séparation (chien qui aboie ou détruit l'appartement quand il doit rester seul).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×